Un avertisseur de radar est un dispositif qui alerte les usagers de la route de la présence de radars fixes ou mobiles à proximité d'eux. Ce type d'avertisseur, qui peut prendre la forme d'un boîtier ou d'une application mobile, est illégal. Seuls les dispositifs d'assistance à la conduite, qui alertent sur la présence de zones dangereuses, sont autorisés.

Sommaire :

Trouver le meilleur garage pour réparer votre voiture :

🚘 Comment fonctionne un avertisseur de radar ?

fonctionnement avertisseur de radar

Un avertisseur de radar est un dispositif électronique qui permet d'avertir les automobilistes en temps réel de la présence de radars fixes ou mobiles ou encore de contrôles de police à proximité de leur véhicule par le biais d'un signal lumineux ou sonore.

Plusieurs types d'avertisseurs de radar existent :

  • Les applications mobiles qui localisent l'automobiliste avec le GPS intégré au smartphone et se connectent au réseau mobile pour la transmission des données ;
  • Les boîtiers qui comprennent une base de données qui enregistre la localisation des radars et les cartes ainsi qu'un récepteur de coordonnées GPS qui transmet l'emplacement géographique et calcule la vitesse de la voiture ;
  • Les boîtiers communicants qui permettent aux automobilistes d'une communauté d'avertir d'autres automobilistes de cette communauté qui vont alors valider l'alerte s'ils la rencontrent.

Un avertisseur de radar ne doit pas être confondu avec un détecteur de radar ni avec un boîtier antiradar :

  • Le détecteur de radar est un boîtier situé à l'avant du véhicule et qui détecte les ondes magnétiques émises par un radar fixe ou mobile ;
  • Le boîtier antiradar, aussi appelé brouilleur de radar, est un boîtier qui brouille les ondes électromagnétiques émises par les radars afin de les empêcher de mesurer la vitesse ;
  • L'avertisseur de radar lui interroge une base de données pour localiser les radars.

🛑 Avertisseur de radar : autorisé ou pas ?

règlementation avertisseur de radar

La détention, le transport ainsi que l'usage d'un avertisseur de radar sont interdits par l'article R413-15 du code de la route décrété le 3 janvier 2012 et constituent une infraction de cinquième catégorie.

L'amende encourue peut donc atteindre les 1500€, en plus d'un retrait de 6 points sur le permis de conduire, d'une suspension de ce dernier pouvant aller jusqu'à 3 ans ainsi que la saisie du matériel voire du véhicule si le dispositif ne peut pas être retiré.

Afin de contourner cette loi, certains fabricants ont effectué une mise en conformité de leurs avertisseurs de radar de manière à ce qu'ils puissent être considérés comme des assistants d'aide à la conduite. Ces derniers ont pour rôle d'alerter les automobilistes sur l'emplacement des zones dangereuses afin qu'ils puissent augmenter leur vigilance et réduire leur vitesse conformément aux limitations. Des radars sont parfois installés dans ces zones dangereuses. Ces dispositifs d'assistance sont donc légaux.

Trouver le meilleur garage pour réparer votre voiture :

📍 Où acheter un assistant d'aide à la conduite ?

acheter assistant aide conduite

Beaucoup d'assistants d'aide à la conduite sont disponibles sous les formes d'applications mobiles ou de réseaux sociaux. Ils sont donc disponibles et téléchargeables depuis l'App Store ou Google Play.

Pour les assistants sous forme de boîtiers électroniques, il est possible d'en acheter dans des magasins spécialisés en automobile ou sur internet.

💰 Quel est le prix d'un assistant d'aide à la conduite ?

prix assistant aide conduite

Le prix d'un assistant d'aide à la conduite dépend surtout de ses fonctionnalités.

Il faut compter entre 60 et 400€ pour des boîtiers d'assistance selon les fonctionnalités offertes.

Les applications mobiles d'assistance sont généralement disponibles sous la forme d'un abonnement mensuel ou annuel, entre 10 et 20€ par mois ou autour de 150€ par an.

Les avertisseurs de radar sont donc des dispositifs interdits par la loi, de même que les détecteurs ainsi que les brouilleurs de radar. Seuls les assistants d'aide à la conduite sont autorisés car ils n'alertent pas sur la présence de radars mais sur la présence de zones dangereuses. Ces assistants existent sous la forme de boîtiers électroniques ou d'applications mobiles.

Trouver le meilleur garage pour réparer votre voiture :


Écrit les mains dans le cambouis par

Mauranne

Mécano du web

04 janvier 2022, 16:36


Pour passer la seconde 🚗💨