Devant être fait tous les 2 ans, le contrôle technique est une intervention obligatoire et indispensable pour votre voiture. En effet si vous roulez avec un véhicule sans contrôle technique valide, vous risquez des amendes, voire une immobilisation de la voiture. Il est donc indispensable que vous respectiez bien votre guide d'entretien pour être certain de valider votre contrôle technique du premier coup.

Sommaire :

Trouvez le meilleur garage pour faire votre contrôle technique :

🔍 Quels sont les points de contrôle du contrôle technique ?

Quels sont les points de contrôle du contrôle technique ?

Depuis le 20 Mai 2018, le contrôle technique possède pas moins de 133 points de contrôle regroupés autour de 9 fonctions principales :

Ces 133 points de contrôle peuvent donner lieu à 610 défaillances catégorisées en 3 niveaux de gravité : mineur, majeur et critique. Une fois le contrôle technique réalisé, un procès-verbal est établi par le contrôleur. Celui-ci portera la mention de l'immatriculation de la voiture, du kilométrage, de la date de contrôle ainsi que des différents défauts relevés.

Dans le cas où une contre-visite n'est pas nécessaire, vous pourrez voir sur le procès-verbal un timbre qui porte la lettre A sur la carte grise ainsi qu'une vignette qui précise la date du prochain contrôle technique. Cette information figure ainsi au niveau du coin inférieur droit du pare-brise.

À défaut vous aurez un timbre avec la mention de la lettre S ou R indiquant une contre-visite qui doit être réalisée dans un délai de 2 mois ou d'une journée pour les défaillances les plus critiques.

🔧 Quelles sont les défaillances critiques d'un contrôle technique ?

Quelles sont les défaillances critiques d'un contrôle technique ?

Les défaillances critiques, symbolisées par un R, sont les pires défaillances car elles impactent directement la sécurité du conducteur sur la route. Ainsi si vous avez des défaillances critiques lors de votre contrôle technique, vous n'aurez le droit de circuler que jusqu'à minuit le jour de la constatation des défaillances.

Il existe 129 défaillances critiques regroupées autour de 8 fonctions principales.

Défaillances critiques liées à la visibilité :

Miroirs ou dispositifs de rétroviseurs :

État des vitrages :

  • Vitrage dans un état inacceptable : visibilité fortement entravée.
  • Vitrage fissuré ou décoloré, à l’intérieur de la zone de balayage des essuie-glaces : visibilité fortement entravée.

Défaillances critiques liées aux nuisances :

Pertes de liquides :

  • Fuite excessive de liquide autre que de l’eau susceptible de porter atteinte à l’environnement ou constituant un risque pour la sécurité des autres usagers de la route : écoulement permanent constituant un risque très grave.

Faites remplacer votre liquide de refroidissement à petit prix dans le meilleur garage auto de votre secteur.

Système de réduction du bruit :

  • Très grand risque de chute.

Défaillances critiques liées aux feux, dispositifs réfléchissants et équipements électriques :

État et fonctionnement (feux stop) :

  • Aucune source lumineuse ne fonctionne.

Commutation (feux stop) :

  • Totalement inopérante.

Câblage électrique (basse tension) :

  • Câblage (nécessaire au freinage, à la direction) extrêmement détérioré ;
  • Isolation endommagée ou détériorée : risque imminent d’incendie, de formation d’étincelles ;
  • Mauvaise fixation : câblage risquant de toucher des pièces chaudes, des pièces en rotation ou le sol, connexions (nécessaires au freinage, à la direction) débranchées.

Défaillances critiques liées aux essieux, roues, pneus et suspension :

Essieux :

  • Essieu fêlé ou déformé ;
  • Mauvaise fixation : stabilité perturbée, fonctionnement affecté ;
  • Modification présentant un risque : stabilité perturbée, fonctionnement affecté, distance insuffisante par rapport aux autres parties du véhicule, garde au sol insuffisante.

Jante :

  • Fêlure ou défaut de soudure ;
  • Jante gravement déformée ou usée : la fixation au moyeu n’est plus assurée, la fixation du pneu n’est plus assurée ;
  • Mauvais assemblage des éléments de jante : détachement probable.

Moyeu de roue :

  • Fixation manquante ou mauvaise fixation qui nuit très gravement à la sécurité routière ;
  • Moyeu tellement usé ou endommagé que la fixation des roues n’est plus assurée.

Pneumatiques :

  • Capacité de charge ou catégorie de l’indice de vitesse insuffisant pour l’utilisation réelle ;
  • Le pneu touche une partie fixe du véhicule, ce qui compromet la sécurité de la conduite ;
  • Corde visible ou endommagée ;
  • La profondeur des sculptures n’est pas conforme aux exigences ;
  • Pneumatiques retaillés non conformes aux exigences : couche de protection de la corde affectée.

Réalisez la géométrie de vos roues au meilleur prix dans un garage près de chez vous !

Porte-fusées :

  • Fusée d’essieu fracturée.
  • Jeu de la fusée dans l’essieu : risque de détachement ; stabilité directionnelle perturbée.
  • Mouvement excessif entre la fusée et la poutre : risque de détachement ; stabilité directionnelle perturbée.
  • Usure excessive du pivot et/ou des bagues : risque de détachement ; stabilité directionnelle perturbée.

Ressorts et stabilisateurs :

  • Mauvaise attache des ressorts ou stabilisateurs au châssis ou à l’essieu : jeu visible ; fixations très mal attachées.
  • Modification présentant un risque : distance insuffisante par rapport aux autres parties du véhicule ; ressorts inopérants.
  • Ressort ou lame principale ou lames supplémentaires manquant(es).
  • Un élément de ressort est endommagé ou fendu : ressort ou lame principale ou lames supplémentaires très gravement affectés.

Rotules de suspension :

  • Usure excessive : risque de détachement ; stabilité directionnelle perturbée.

Roulements de roues :

  • Jeu ou bruit excessif : stabilité directionnelle perturbée ; risque de destruction.
  • Roulement de roue trop serré, bloqué : risque de surchauffe ; risque de destruction.

Faites des économies sur le changement de roulements de roues grâce à Vroomly !

Suspension pneumatique ou oléopneumatique :

  • Système inutilisable ;
  • Un élément est endommagé, modifié ou détérioré : fonctionnement du système gravement affecté.

Tubes de poussée, jambes de force, triangles et bras de suspension :

  • Élément endommagé ou présentant une corrosion excessive : stabilité de l’élément affectée ou élément fêlé.
  • Mauvaise attache d’un composant au châssis ou à l’essieu : risque de détachement ; stabilité directionnelle perturbée.
  • Modification présentant un risque : distance insuffisante par rapport aux autres parties du véhicule ; dispositif inopérant.

Faites changer vos cardans en toute confiance dans un garage auto certifié Vroomly !

Défaillances critiques liées à l'équipement de freinage :

Câble de freins et timonerie :

  • Câbles endommagés ou flambage : performances de freinage réduite ;
  • Usure ou corrosion fortement avancée : performances de freinage réduites.

Conduites rigides des freins :

  • Manque d’étanchéité des conduites ou des raccords ;
  • Endommagement ou corrosion excessive affectant le fonctionnement des freins par blocage ou risque imminent de perte d’étanchéité ;
  • Risque imminent de défaillance ou de rupture.

Correcteur automatique de freinage :

  • Valve grippée ou inopérante ou défaut d’étanchéité ;
  • Valve manquante (si requise).

Cylindres ou étriers de freins :

  • Corrosion excessive : risque de fissure ;
  • Cylindre ou étrier fissuré ou endommagé : performances de freinage réduites ;
  • Défaut du cylindre ou de l’étrier ou actionneur mal monté compromettant la sécurité : performances de freinage réduites ;
  • Étanchéité insuffisante : performances de freinage réduites.

Dispositif de freinage assisté, maître-cylindre (systèmes hydrauliques) :

  • Dispositif de freinage assisté ne fonctionnant pas ;
  • Fixation insuffisante du maître-cylindre ;
  • Maître-cylindre défectueux ou non étanche ;
  • Pas de liquide de frein visible.

Efficacité du frein à main :

  • Efficacité inférieure à 50% de la valeur limite.

Flexibles de frein :

  • Gonflement excessif des flexibles : tresse altérée ;
  • Manque d’étanchéité des flexibles ou des raccords ;
  • Risque imminent de défaillance ou de rupture.

Garnitures ou plaquettes de freins :

  • Garnitures ou plaquettes absentes ou mal montées ;
  • Garnitures ou plaquettes encrassées par de l’huile, de la graisse, etc. : performances de freinage réduites ;
  • Usure excessive (marque minimale non visible).

Faites changer vos plaquettes de frein dans un garage de confiance certifiés Vroomly !

Liquide de frein :

Réalisez la purge de votre liquide de frein dans les meilleurs garages auto près de chez vous grâce à Vroomly !

Performance du frein à main :

  • Déséquilibre important sur l’essieu directeur ;
  • Freinage inexistant sur une ou plusieurs roues.

Système de freinage complet :

  • Dispositifs endommagés extérieurement ou présentant une corrosion excessive qui porte atteinte au système de freinage : performances de freinage réduites ;
  • Modification dangereuse d’un élément : performances de freinage réduites.

Tambours de frein et disques de frein :

  • Absence de tambour ou de disque ;
  • Disque ou tambour excessivement usé, excessivement rayé, fissuré, mal fixé ou cassé ;
  • Tambours ou disques encrassés par de l’huile, de la graisse, etc. : performances de freinage réduites.

Faites le changement de vos disques de frein ou de vos freins à tambour au meilleur prix chez Vroomly !

Défaillances critiques liées à la direction :

Colonne et amortisseurs de direction :

  • Mauvaise fixation : risque très grave de détachement ;
  • Modification présentant un risque.

Direction assistée :

  • Élément faussé ou frottant contre une autre pièce : direction affectée ;
  • Endommagement ou corrosion excessive de câbles ou de flexibles : direction affectée ;
  • Mécanisme fêlé ou peu fiable : direction affectée ;
  • Mécanisme inopérant : direction affectée ;
  • Modification présentant un risque : direction affectée.

Direction assistée électronique :

  • Incohérence entre l’angle du volant et l’angle des roues : direction affectée.

État de la timonerie de direction :

  • Fêlure ou déformation d’un élément : fonctionnement affecté ;
  • Jeu entre des organes qui devraient être fixes : jeu excessif ou risque de dissociation ;
  • Modification présentant un risque : fonctionnement affecté ;
  • Usure excessive des articulations : risque très grave de détachement.

État du boitier ou de la crémaillère de direction :

  • Axe de sortie tordu ou cannelures usées : fonctionnalité affectée ;
  • Déformation, fissure, cassure ;
  • Mouvement excessif de l’axe de sortie : fonctionnalité affectée ;
  • Usure excessive de l’axe de sortie : fonctionnalité affectée.

État du volant :

  • Absence de dispositif de retenue sur le moyeu du volant : risque très grave de détachement ;
  • Fêlure ou mauvaise fixation du moyeu, de la couronne ou des rayons du volant : risque très grave de détachement ;
  • Mouvement relatif entre le volant et la colonne : risque très grave de détachement.

Fixation du boîtier ou de la crémaillère de direction :

  • Boulons de fixation manquants ou fêlés : fixations gravement affectées ;
  • Fêlure ou cassure affectant la stabilité ou la fixation du boîtier ou de la crémaillère ;
  • Mauvaise fixation : fixations dangereusement mal attachées ou jeu par rapport au châssis ou à la carrosserie ;
  • Ovalisation des trous de fixation dans le châssis : fixations gravement affectées.

Jeu dans la direction :

  • Jeu excessif : sécurité de la direction compromise.

Défaillances critiques liées aux châssis et accessoires du châssis :

Accouplement mécanique et dispositif de remorquage :

  • Modification présentant un risque (pièces principales).

Commandes de conduite :

  • Une commande nécessaire à la conduite sûre du véhicule ne fonctionne pas correctement : sécurité compromise.

État de la cabine et de la carrosserie :

  • Entrée de fumées du moteur ou d’échappement ;
  • Modification présentant un risque : distance insuffisante par rapport aux pièces en rotation ou en mouvement ou par rapport à la route ;
  • Montant mal fixé : stabilité compromise ;
  • Panneau ou élément mal fixé ou endommagé susceptible de provoquer des blessures : chute probable.

Pensez à faire le changement de votre filtre d'habitacle au meilleur prix sur Vroomly !

État général du châssis :

  • Corrosion excessive affectant la rigidité de l’assemblage : résistance insuffisante des pièces ;
  • Corrosion excessive affectant la rigidité du berceau : résistance insuffisante des pièces ;
  • Grave fêlure ou déformation d’un longeron ou d’une traverse ;
  • Grave fêlure ou déformation du berceau ;
  • Mauvaise fixation de plaques de renfort ou d’attaches : jeu dans la majorité des fixations ; résistance insuffisante des pièces.

Fixation de la cabine et de la carrosserie :

  • Cabine mal fixée : stabilité compromise ;
  • Corrosion excessive aux points de fixation sur les caisses autoporteuses : stabilité altérée ;
  • Fixation mauvaise ou manquante de la carrosserie sur le châssis ou sur les traverses au point de constituer une menace très grave pour la sécurité routière.

Comparez les meilleurs carrosseries près de chez vous selon le prix et les avis client !

Pare-chocs, protection latérale et dispositifs anti-encastrement arrière :

  • Mauvaise fixation ou endommagement susceptible de causer des blessures en cas de contact : chute probable de pièces ; fonctionnement gravement affecté.

Plancher :

  • Plancher mal fixé ou gravement détérioré : stabilité insuffisante.

Portes et poignées de porte :

  • Une portière est susceptible de s’ouvrir inopinément ou ne reste pas fermée (portes pivotantes).

Réservoir et conduites de carburant :

  • Fuite de carburant : risques d’incendie ; perte excessive de substances dangereuses.
  • Mauvaise fixation du réservoir ou des conduites de carburant présentant un risque particulier d’incendie.
  • Risque d’incendie lié à une fuite de carburant, à une mauvaise protection du réservoir de carburant ou du système d’échappement, à l’état du compartiment moteur.
  • Système GPL/ GNC/ GNL ou à hydrogène non conforme aux exigences, partie du système défectueuse.

Siège conducteur :

  • Mauvais fonctionnement du mécanisme de réglage : siège mobile ou dossier impossible à fixer ;
  • Siège mal fixé.

Support de moteur :

  • Fixations desserrées ou fêlées.

Support de roue de secours :

Transmission :

  • Boulons de fixation desserrés ou manquants au point de constituer une menace grave pour la sécurité routière ;
  • Cage de roulement fissurée ou mal fixée : très grand risque de déboîtement ou de fissure ;
  • Raccords flexibles détériorés : très grand risque de déboîtement ou de fissure ;
  • Usure excessive des joints universels : très grand risque de déboîtement ou de fissure ;
  • Usure excessive des roulements de l’arbre de transmission : très grand risque de déboîtement ou de fissure.

Tuyaux d'échappement et silencieux :

  • Mauvaise fixation ou manque d’étanchéité du système d’échappement : très grand risque de chute.

Effectuez le remplacement de votre échappement chez un garagiste de confiance près de chez vous !

Défaillances critiques liées aux autres matériels :

Serrure et dispositif antivol :

  • Défectueux : le dispositif se verrouille ou se bloque inopinément.

Sûreté du montage des ceintures de sécurité et de leurs ancrages :

  • Point d’ancrage gravement détérioré : stabilité réduite.

Trouvez le meilleur garage pour faire votre contrôle technique :

🚗 Quelles sont les défaillances majeures d'un contrôle technique ?

Quelles sont les défaillances majeures d'un contrôle technique ?

Les défaillances majeures, symbolisées par un S, sont des défaillances qui sont susceptibles de compromettre la sécurité du véhicule sur la route. Ainsi si vous avez des défaillances majeures lors de votre contrôle technique, vous devrez les faire réparer et représenter votre voiture à une contre-visite dans un délai de 2 mois.

Si vous ne respectez pas ce délai vous devrez repasser un contrôle technique complet ! Il existe 342 défaillances majeures regroupées autour de 9 fonctions principales.

Défaillances majeures liées à la visibilité :

Champ de vision :

  • Obstruction dans le champ de vision du conducteur affectant la vue frontale ou latérale, à l’intérieur de la zone balayée par les essuie-glaces ou rétroviseurs extérieurs non visibles.

Essuie-glace :

  • Balai d’essuie-glace manquant ou manifestement défectueux ;
  • Essuie-glace inopérant ou manquant ou non conforme aux exigences.

État des vitrages :

  • Pare-brise ou vitre latérale avant non conforme aux exigences ;
  • Vitrage dans un état inacceptable ;
  • Vitrage fissuré ou décoloré, à l’intérieur de la zone de balayage des essuie-glaces ou de vision des rétroviseurs.

Lave-glace du pare-brise :

Miroirs ou dispositifs rétroviseurs :

  • Champ de vision nécessaire non couvert ;
  • Dispositif rétroviseur manquant ou fixé de manière non conforme aux exigences ;
  • Miroir ou dispositif inopérant, fortement endommagé ou mal fixé.

Défaillances majeures liées aux nuisances :

Émissions gazeuses :

  • Coefficient lambda hors tolérance ou non conforme aux spécifications du constructeur ;
  • Contrôle impossible des émissions à l’échappement ;
  • Fumée excessive ;
  • Le relevé du système OBD indique un dysfonctionnement important ;
  • Les émissions gazeuses dépassent les niveaux réglementaires, en l’absence de valeur constructeur ;
  • Les émissions gazeuses dépassent les niveaux spécifiques indiqués par le constructeur.

Équipements de réduction des émissions à l'échappement pour moteur à allumage commandé :

  • Fuites susceptibles d’affecter les mesures des émissions ;
  • L’équipement monté par le constructeur est manifestement absent, modifié ou défectueux.

Équipements de réduction des émissions à l'échappement pour moteur à allumage par compression :

  • Fuites susceptibles d’affecter les mesures des émissions ;
  • L’équipement monté par le constructeur est manifestement absent, modifié ou défectueux.

Opacité :

  • Contrôle impossible des émissions à l’échappement ;
  • L’opacité dépasse la valeur de réception ou les mesures sont instables ;
  • L’opacité dépasse les limites réglementaires ou les mesures sont instables ;
  • L’opacité dépasse les limites réglementaires, en l’absence de valeur de réception ou les mesures sont instables ;
  • Le relevé du système OBD indique un dysfonctionnement important.

Pertes de liquides :

  • Fuite excessive de liquide autre que de l’eau susceptible de porter atteinte à l’environnement ou constituant un risque pour la sécurité des autres usagers de la route.

Système de réduction du bruit :

  • Niveau de bruit anormalement élevé ou excessif ;
  • Un élément du système est desserré, endommagé, mal monté, manquant ou manifestement modifié d’une manière néfaste au niveau de bruit.

Défaillances majeures liées à l'identification du véhicule :

Conditions de contrôle :

  • Panne du dispositif de mesure de l’opacité des fumées lors du contrôle ;
  • Panne de l’appareil de contrôle de la symétrie de la suspension lors du contrôle ;
  • Panne de l’outil de mesure de la résistance électrique lors du contrôle ;
  • Panne du décéléromètre lors du contrôle ;
  • Panne du dispositif d’analyse des gaz d’échappement lors du contrôle ;
  • Panne du dispositif de contrôle de la pression de gonflage des pneumatiques lors du contrôle ;
  • Panne du dispositif de contrôle du réglage des feux d’éclairage lors du contrôle ;
  • Panne du dispositif de contrôle du roulement lors du contrôle ;
  • Panne du dispositif de diagnostic des systèmes embarqués de contrôle des émissions polluantes lors du contrôle ;
  • Panne du dispositif pour le contrôle du freinage et de la pesée lors du contrôle ;
  • Panne du pont élévateur lors du contrôle ;
  • Panne du système de levage auxiliaire lors du contrôle.

Documents d'identification complémentaires :

  • Date limite de validité d’épreuve dépassée ;
  • Non-concordance entre le document d’identification complémentaire et le véhicule.

État de présentation du véhicule :

  • État du véhicule ne permettant pas la vérification des points de contrôle ;
  • Modification nécessitant une mise en conformité par rapport aux données du document d’identification ;
  • Non-concordance de l’énergie avec le document d’identification.

Numéro d'identification, de châssis ou de série du véhicule :

  • Incomplet, illisible, manifestement falsifié ou ne correspondant pas aux documents du véhicule ;
  • Manquant ou introuvable.

Plaques d'immatriculation :

  • Inscription manquante ou illisible ;
  • Ne correspond pas aux documents du véhicule ;
  • Plaque manquante ou, si mal fixée, elle risque de tomber ;
  • Plaque non conforme.

Défaillances majeures liées aux feux, dispositifs réfléchissants et équipements électriques :

Autres dispositifs d'éclairage ou de signalisation :

  • Mauvaise fixation : très grand risque de chute ;
  • Présence d’un dispositif d’éclairage ou de signalisation non-conforme.

Batterie de service :

  • Manque d’étanchéité : perte de substances dangereuses ;
  • Mauvaise fixation : risque de court-circuit.

Faites remplacer votre batterie à petit prix sur Vroomly !

Batterie de traction :

  • Défaut d’étanchéité.

Câblage électrique (basse tension) :

  • Câblage fortement détérioré ;
  • Isolation endommagée ou détériorée : risque de court-circuit ;
  • Mauvaise fixation : fixations mal attachées, contact avec des arêtes vives, probabilité de déconnexion.

Câblages et connecteurs haute tension :

  • Détérioration importante ;
  • Mauvaise fixation : risque de contact avec des pièces mécaniques ou l’environnement du véhicule.

Coffre à batterie de traction :

  • Détérioration importante ;
  • Mauvaise fixation.

Commutation (feu de marche arrière) :

  • Le feu de recul peut être allumé sans que la marche arrière ne soit enclenchée.

Commutation (feux de brouillard avant et arrière) :

  • Totalement inopérante.

Commutation (feux de position avant, arrière et latéraux, feux de gabarit, feux d'encombrement et feux de jour) :

  • Fonctionnement du dispositif de commande perturbé ;
  • Le commutateur ne fonctionne pas conformément aux exigences : les feux de position arrière et latéraux peuvent être éteints lorsque les feux principaux sont allumés.

Commutation (feux stop) :

  • Fonctionnement du dispositif de commande perturbé ;
  • Le commutateur ne fonctionne pas conformément aux exigences ;
  • Le système signale une défaillance via l’interface électronique du véhicule.

Commutation (indicateurs de direction et feux de signal de détresse) :

  • Totalement inopérante.

Commutation (phares) :

  • Fonctionnement du dispositif de commande perturbé ;
  • Le commutateur ne fonctionne pas conformément aux exigences (nombre de feux allumés en même temps) : dépassement de l’intensité lumineuse maximale autorisée à l’avant ;
  • Le système signale une défaillance via l’interface électronique du véhicule.

Conformité avec les exigences (catadioptres, marquage de visibilité réfléchissant et plaques réfléchissantes arrière) :

  • Absence ou réflexion d’une couleur autre que la couleur réglementaire.

Conformité avec les exigences (feux de marche arrière, feux de brouillard avant et arrière) :

  • Feu, couleur émise, position, intensité ou marquage non conforme aux exigences.

Conformité avec les exigences (feux de position avant, arrière et latéraux, feux de gabarit, feux d'encombrement et feux de jour) :

  • Feu de couleur autre que blanc à l’avant ou rouge à l’arrière ; intensité lumineuse fortement réduite ;
  • Présence de produits sur la glace ou la source lumineuse qui réduit manifestement l’intensité lumineuse.

Conformité avec les exigences (feux stop) :

  • Feu de couleur autre que rouge ; intensité lumineuse fortement réduite.

Conformité avec les exigences (indicateurs de direction et feux de signal de détresse) :

  • Feu, couleur émise, position, intensité ou marquage non conforme aux exigences.

Conformité avec les exigences (phares) :

  • Feu, couleur émise, position, intensité ou marquage non conforme aux exigences ;
  • Présence de produits sur la glace ou la source lumineuse qui réduit manifestement l’intensité lumineuse ou modifie la couleur émise ;
  • Source lumineuse et lampe non compatibles.

Continuité de masse :

  • Non conforme.

Dispositif de réglage de la portée (phares) :

  • Dispositif inopérant ;
  • Le dispositif manuel ne peut être actionné depuis le siège du conducteur ;
  • Le système signale une défaillance via l’interface électronique du véhicule.

Équipements électriques et électroniques sur circuits haute tension :

  • Défaut d’étanchéité ;
  • Détérioration importante ;
  • Fixation défaillante.

État (catadioptres, marquage de visibilité réfléchissant et plaques réfléchissantes arrière) :

  • Catadioptre défectueux ou endommagé : fonction réfléchissante affectée ;
  • Mauvaise fixation du catadioptre : risque de détachement.

État et fonctionnement (dispositif d’éclairage de la plaque d’immatriculation arrière) :

  • Mauvaise fixation du feu : très grand risque de détachement ;
  • Source lumineuse défectueuse.

État et fonctionnement (feu de marche arrière) :

  • Mauvaise fixation : très grand risque de détachement.

État et fonctionnement (feux de position avant, arrière et latéraux, feux de gabarit, feux d’encombrement et feux de jour) :

  • Glace défectueuse ;
  • Mauvaise fixation : très grand risque de détachement ;
  • Source lumineuse défectueuse.

État et fonctionnement (feux stop, indicateurs de direction, feux de signal de détresse, feux de brouillard avant et arrière) :

  • Glace fortement défectueuse (lumière émise affectée) ;
  • Mauvaise fixation : très grand risque de détachement ou d’éblouissement ;
  • Source lumineuse défectueuse ou manquante : visibilité fortement réduite.

État et fonctionnement (phares) :

  • Lampe ou source lumineuse défectueuse ou manquante : visibilité fortement réduite ;
  • Mauvaise fixation du feu ;
  • Système de projection fortement défectueux ou manquant.

État et fonctionnement (témoins obligatoires pour le système d’éclairage) :

  • Dispositif inopérant : ne fonctionne pas pour les feux de route ou les feux de brouillard arrière.

Lave-phares :

  • Dispositif inopérant sur lampe à décharge.

Liaisons électriques entre le véhicule tracteur et la remorque :

  • Isolation endommagée ou détériorée : risque de court-circuit ;
  • Mauvaise fixation des composants fixes : prise mal attachée.

Orientation (feux de croisement) :

  • L’orientation d’un feu de croisement n’est pas dans les limites prescrites par les exigences ;
  • Le système signale une défaillance via l’interface électronique du véhicule.

Prise de charge sur véhicule :

  • Détérioration importante ;
  • Fixation défaillante.

Protection de la prise de charge :

  • Absence de protection sur prise extérieure.

Tresses de masse, y compris leurs fixations :

  • Détérioration importante.

Défaillances majeures liées aux essieux, roues, pneus suspension :

Amortisseurs :

Effectuez le changement de vos amortisseurs dans le meilleur garage auto près de chez vous !

Essieux :

  • Mauvaise fixation ;
  • Modification présentant un risque.

Jante :

  • Fêlure ou défaut de soudure ;
  • Jante gravement déformée ou usée ;
  • Mauvais assemblage des éléments de jante ;
  • Taille, conception technique, compatibilité ou type de jante non conforme aux exigences et nuisant à la sécurité routière.

Moyeu de roue :

  • Écrous ou goujons de roue manquants ou desserrés ;
  • Moyeu usé ou endommagé.

Pneumatiques :

  • Frottement ou risque de frottement du pneu contre d’autres éléments (sécurité de conduite non compromise) ;
  • L’indicateur d’usure de la profondeur des sculptures est atteint ;
  • La taille, la capacité de charge ou la catégorie de l’indice de vitesse du pneumatique ne sont pas conformes aux exigences et nuisent à la sécurité routière ;
  • Le système de contrôle de la pression des pneumatiques est manifestement inopérant ;
  • Pneumatique gravement endommagé, entaillé ou montage inadapté ;
  • Pneumatiques de structure différente ;
  • Pneumatiques de taille différente sur un même essieu ou sur des roues jumelées ou de types différents sur un même essieu ;
  • Pneumatiques retaillés non conformes aux exigences.

Porte-fusées :

  • Jeu de la fusée dans l’essieu ;
  • Mouvement excessif entre la fusée et la poutre ;
  • Usure excessive du pivot et/ou des bagues.

Ressorts et stabilisateurs :

  • Mauvaise attache des ressorts ou stabilisateurs au châssis ou à l’essieu ;
  • Modification présentant un risque ;
  • Ressort ou stabilisateur manquant ;
  • Un élément de ressort ou de stabilisateur est endommagé ou fendu.

Rotules de suspension :

  • Capuchon antipoussière manquant ou fêlé ;
  • Usure excessive.

Roulements de roues :

  • Jeu ou bruit excessif ;
  • Roulement de roue trop serré, bloqué.

Suspension pneumatique ou oléopneumatique :

  • Fuite audible dans le système ;
  • Système inutilisable ;
  • Un élément est endommagé, modifié ou détérioré d’une façon susceptible d’altérer le fonctionnement du système.

Tubes de poussée, jambes de force, triangles et bras de suspension :

  • Élément endommagé ou présentant une corrosion excessive ;
  • Mauvaise attache d’un composant au châssis ou à l’essieu ;
  • Modification présentant un risque.

Défaillances majeures liées à l'équipement de freinage :

Câble de frein et timonerie :

  • Câbles endommagés ou flambage ;
  • Défaut des jonctions de câbles ou de tringles de nature à compromettre la sécurité ;
  • Entrave du mouvement du système de freinage ;
  • Fixation des câbles défectueuse ;
  • Mouvement anormal de la timonerie à la suite d’un mauvais réglage ou d’une usure excessive ;
  • Usure ou corrosion fortement avancée.

Commande du frein de stationnement :

  • Actionneur manquant, endommagé ou ne fonctionnant pas ;
  • Course trop longue (réglage incorrect) ;
  • Mauvais fonctionnement, signal avertisseur indiquant un dysfonctionnement ;
  • Usure excessive au niveau de l’axe du levier ou du mécanisme du levier à cliquet ;
  • Verrouillage insuffisant.

Conduites rigides des freins :

  • Conduites mal placées : risques d’endommagement ;
  • Endommagement ou corrosion excessive.

Correcteur automatique de freinage :

  • Liaison défectueuse ;
  • Mauvais réglage de la liaison ;
  • Valve grippée ou inopérante ou défaut d’étanchéité (l’ABS fonctionne).

Cylindres ou étriers de frein :

  • Capuchon anti-poussière manquant ou excessivement endommagé ;
  • Corrosion excessive ;
  • Corrosion excessive : risque de fissure ;
  • Cylindre ou étrier fissuré ou endommagé ;
  • Défaut du cylindre ou de l’étrier ou actionneur mal monté compromettant la sécurité ;
  • Étanchéité insuffisante.

Dispositif de freinage assisté maître-cylindre (systèmes hydrauliques) :

  • Dispositif de freinage assisté défectueux ;
  • Fixation insuffisante du maître-cylindre ;
  • Fixation insuffisante du maître-cylindre, mais frein toujours opérant ;
  • Maître-cylindre défectueux, mais freinage toujours opérant ;
  • Niveau du liquide de frein sous la marque MIN ;
  • Réservoir du maître-cylindre détérioré.

Efficacité du frein de secours, du frein de service ou du frein de stationnement :

  • Efficacité insuffisante.

État et course de la pédale du dispositif de freinage :

  • Caoutchouc ou dispositif antidérapant de la pédale de frein manquant, mal fixé ou usé ;
  • Course trop grande, réserve de course insuffisante ;
  • Dégagement du frein rendu difficile : fonctionnalité réduite.

Flexibles de frein :

  • Flexibles endommagés ou frottant contre une autre pièce ;
  • Flexibles mal placés ;
  • Flexibles poreux ;
  • Gonflement excessif des flexibles.

Garnitures ou plaquettes de frein :

  • Garnitures ou plaquettes encrassées par de l’huile, de la graisse, etc. ;
  • Usure excessive (marque minimale atteinte).

Liquide de frein :

  • Liquide de frein contaminé ou sédimenté.

Performances du frein de secours :

  • Déséquilibre notable ;
  • Freinage insuffisant sur une ou plusieurs roues ;
  • Freinage non modérable.

Performances du frein de service :

  • Déséquilibre notable ;
  • Fluctuation excessive de la force de freinage pendant chaque tour de roue ;
  • Freinage insuffisant sur une ou plusieurs roues ;
  • Freinage non modérable ;
  • Temps de réponse trop long sur l’une des roues ;

Performances du frein de stationnement :

  • Frein inopérant d’un côté.

Pivot de la pédale du frein de service :

  • Pivot trop serré ;
  • Usure fortement avancée ou jeu.

Système antiblocage (ABS) :

  • Autres composants manquants ou endommagés ;
  • Câblage endommagé ;
  • Capteur de vitesse de roue manquant ou endommagé ;
  • Le dispositif d’alerte indique un mauvais fonctionnement du système ;
  • Le système signale une défaillance via l’interface électronique du véhicule ;
  • Mauvais fonctionnement du dispositif d’alerte.

Système de freinage complet :

  • Défaut de tout élément de nature à compromettre la sécurité ou élément mal monté ;
  • Dispositifs endommagés extérieurement ou présentant une corrosion excessive qui porte atteinte au système de freinage ;
  • Modification dangereuse d’un élément.

Tambours de frein, disques de frein :

  • Disque ou tambour usé ;
  • Plateau mal fixé ;
  • Tambours ou disques encrassés par de l’huile, de la graisse, etc.

Défaillances majeures liées à la direction :

Colonne et amortisseurs de direction :

  • Mauvaise fixation ;
  • Mouvement excessif du centre du volant vers le bas ou le haut ;
  • Mouvement excessif du haut de la colonne par rapport à l’axe de la colonne ;
  • Raccord souple détérioré.

Direction assistée :

  • Élément faussé ou frottant contre une autre pièce ;
  • Endommagement ou corrosion excessive de câbles ou de flexibles ;
  • Fuite de liquide ou fonctions affectées ;
  • Mécanisme fêlé ou peu fiable ;
  • Mécanisme inopérant ;
  • Modification présentant un risque ;
  • Réservoir insuffisant.

Direction assistée électronique :

  • Incohérence entre l’angle du volant et l’angle des roues ;
  • L’assistance ne fonctionne pas ;
  • L’indicateur de dysfonctionnement fait état d’une défaillance du système ;
  • Le système signale une défaillance via l’interface électronique du véhicule.

État de la timonerie de direction :

  • Absence de dispositifs de verrouillage ;
  • Capuchon antipoussière manquant ou gravement détérioré ;
  • Désalignement d’éléments ;
  • Fêlure ou déformation d’un élément ;
  • Jeu entre des organes qui devraient être fixes ;
  • Modification présentant un risque ;
  • Usure excessive des articulations.

État du boîtier ou de la crémaillère de direction :

  • Axe de sortie tordu ou cannelures usées ;
  • Conduite dure ;
  • Manque d’étanchéité : formation de gouttelettes ;
  • Mouvement excessif de l’axe de sortie ;
  • Usure excessive de l’axe de sortie.

État du volant :

  • Absence de dispositif de retenue sur le moyeu du volant ;
  • Fêlure ou mauvaise fixation du moyeu, de la couronne ou des rayons du volant ;
  • Mouvement relatif entre le volant et la colonne.

Fixation du boîtier ou de la crémaillère de direction :

  • Boulons de fixation manquants ou fêlés ;
  • Fêlure ;
  • Mauvaise fixation ;
  • Ovalisation des trous de fixation dans le châssis.

Fonctionnement de la timonerie de direction :

  • Butées inopérantes ou manquantes ;
  • Frottement d’une partie mobile de la timonerie contre une partie fixe.

Jeu dans la direction :

  • Jeu excessif.

Défaillances majeures liées aux châssis et accessoires du châssis :

Accouplement mécanique et dispositif de remorquage :

  • Absence ou mauvais fonctionnement d’un dispositif de sécurité ;
  • Élément endommagé, défectueux ou fissuré ;
  • Mauvaise fixation ;
  • Modification présentant un risque (pièces auxiliaires) ;
  • Plaque d’immatriculation illisible (hors utilisation) ;
  • Usure excessive d’un élément.

Autres équipements et aménagements intérieurs et extérieurs :

  • Équipement hydraulique non étanche : perte excessive de substances dangereuses ;
  • Fixation défectueuse d’un accessoire ou équipement ;
  • Pièces rapportées risquant de causer des blessures, sécurité compromise ;

Autres ouvrants :

  • Détérioration susceptible de provoquer des blessures ;
  • Ouvrant, charnière, serrure ou gâche manquants ou mal fixés ;
  • Un ouvrant est susceptible de s’ouvrir inopinément ou ne reste pas fermé.

Autres sièges :

  • Dépassement du nombre de sièges autorisé ; disposition non conforme à la réception.
  • Sièges défectueux ou mal fixés (pièces principales).

Commandes de conduite :

  • Une commande nécessaire à la conduite sûre du véhicule ne fonctionne pas correctement.

État de la cabine et de la carrosserie :

  • Modification présentant un risque ;
  • Montant mal fixé ;
  • Panneau ou élément mal fixé ou endommagé susceptible de provoquer des blessures.

État général du châssis:

  • Corrosion excessive affectant la rigidité de l’assemblage ;
  • Corrosion excessive affectant la rigidité du berceau ;
  • Légère fêlure ou déformation d’un longeron ou d’une traverse ;
  • Légère fêlure ou déformation du berceau ;
  • Mauvaise fixation de plaques de renfort ou d’attaches ;
  • Mauvaise fixation du berceau ;
  • Modification présentant un risque.

Fixation de la cabine et de la carrosserie :

  • Cabine mal fixée ;
  • Carrosserie ou cabine manifestement mal centrée sur le châssis ;
  • Corrosion excessive aux points de fixation sur les caisses autoporteuses ;
  • Fixation mauvaise ou manquante de la carrosserie sur le châssis ou sur les traverses.

Garde-boue, dispositifs anti-projections :

  • Bandes de roulement insuffisamment couvertes ;
  • Manquants, mal fixés ou gravement rouillés : risque de blessures, risque de chute.

Marchepieds pour accéder à la cabine :

  • Marchepied ou anneau dans un état susceptible de blesser les utilisateurs ;
  • Marchepied ou anneau de marchepied mal fixé : stabilité insuffisante ;
  • Mauvais fonctionnement du marchepied escamotable.

Pare-chocs, protection latérale et dispositifs anti-encastrement arrière :

  • Dispositif manifestement non conforme aux exigences ;
  • Mauvaise fixation ou endommagement susceptible de causer des blessures en cas de contact.

Plancher :

  • Plancher mal fixé ou gravement détérioré.

Portes et poignées de porte :

  • Portière détériorée susceptible de provoquer des blessures ;
  • Portière, charnières, serrures ou gâches manquantes ou mal fixées ;
  • Une portière est susceptible de s’ouvrir inopinément ou ne reste pas fermée (portes coulissantes) ;
  • Une portière ne s’ouvre ou ne se ferme pas correctement.

Réservoir et conduites de carburant :

  • Accessoires fixés sur le réservoir détériorés ;
  • Conduites endommagées ;
  • Contrôle impossible du réservoir ;
  • Dispositif de remplissage GAZ détérioré ;
  • Fonctionnement au gaz carburant impossible ;
  • Fuite de carburant ou bouchon de remplissage manquant ou inopérant ;
  • Mauvaise fixation du réservoir, des carters de protection ou des conduites de carburant ne présentant pas un risque particulier d’incendie ;
  • Réservoirs, carters de protection endommagés.

Siège conducteur :

  • Mauvais fonctionnement du mécanisme de réglage ;
  • Structure du siège défectueuse.

Support de moteur :

  • Fixations détériorées, manifestement gravement endommagées.

Support de roue de secours (le cas échéant) :

  • Roue de secours mal attachée au support ;
  • Support fêlé ou mal fixé.

Transmission :

  • Arbre de transmission endommagé ou déformé ;
  • Boulons de fixation desserrés ou manquants ;
  • Cage de roulement fissurée ou mal fixée ;
  • Capuchon anti-poussière manquant ou fêlé ;
  • Modification illégale de la transmission ;
  • Raccords flexibles détériorés ;
  • Usure excessive des joints universels ;
  • Usure excessive des roulements de l’arbre de transmission.

Tuyaux d’échappement et silencieux :

  • Mauvaise fixation ou manque d’étanchéité du système d’échappement.

Défaillances majeures liées aux autres matériels :

Airbag :

  • Coussin gonflable manifestement inopérant ;
  • Coussins gonflables manifestement manquants ou ne convenant pas pour le véhicule ;
  • Le système signale une défaillance via l’interface électronique du véhicule.

Avertisseur sonore :

  • Ne fonctionne pas correctement : totalement inopérant ;
  • Non conforme aux exigences : risque que le son émis soit confondu avec celui des sirènes officielles.

Compteur kilométrique :

  • Manifestement inopérant.

Contrôle électronique de stabilité :

  • Autres composants manquants ou endommagés ;
  • Câblage endommagé ;
  • Capteur de vitesse de roue manquant ou endommagé ;
  • Commutateur endommagé ou ne fonctionnant pas correctement ;
  • L’indicateur de dysfonctionnement fait état d’une défaillance du système.

État des ceintures de sécurité et leurs boucles :

  • Boucle de ceinture de sécurité endommagée ou ne fonctionnant pas correctement ;
  • Ceinture de sécurité endommagée : coupure ou signes de distension ;
  • Ceinture de sécurité non conforme aux exigences ;
  • Ceinture de sécurité obligatoire manquante ou non montée ;
  • Rétracteur de ceinture de sécurité endommagé ou ne fonctionnant pas correctement.

Indicateur de vitesse :

  • Manquant (si requis) ;
  • Totalement dépourvu d’éclairage ;
  • Totalement inopérant.

Limiteur d'effort de ceinture de sécurité :

  • Le système signale une défaillance via l’interface électronique du véhicule ;
  • Limiteur d’effort endommagé, manifestement manquant ou ne convenant pas pour le véhicule.

Prétensionneurs de ceinture de sécurité :

  • Le système signale une défaillance via l’interface électronique du véhicule ;
  • Prétensionneur endommagé, manifestement manquant ou ne convenant pas pour le véhicule.

Serrure et dispositif antivol :

  • Défectueux.

Sûreté du montage des ceintures de sécurité et de leurs ancrages :

  • Ancrage desserré ;
  • Point d’ancrage gravement détérioré.

Système de retenue supplémentaire :

  • L’indicateur de dysfonctionnement fait état d’une défaillance du système.

⚙️ Quelles sont les défaillances mineures d'un contrôle technique ?

Quelles sont les défaillances mineures d'un contrôle technique ?

Les défaillances mineures, symbolisées par un A, sont des défaillances qui n'ont pas d'influence notable sur la sécurité du votre voiture. Il n'y a donc pas de contre-visite prévue pour des défaillances mineures.

Toutefois, vous êtes tout de même tenu de faire les réparations dès que possible afin d'éviter que ces défaillances mineures deviennent des défaillances majeures ou critiques. Il existe 139 défaillances mineures regroupées autour de 9 fonctions principales.

Défaillances mineures liées à la visibilité :

Champ de vision :

  • Obstruction dans le champ de vision du conducteur affectant la vue frontale ou latérale, hors de la zone de balayage des essuie-glaces du pare-brise.

Essuie-glace :

  • Balai d’essuie-glace défectueux.

État de vitrages :

  • Vitrage autre que le pare-brise et les vitres latérales avant non conforme aux exigences ;
  • Vitrage fissuré ou décoloré.

Lave-glace du pare-brise :

  • Mauvais fonctionnement.

Miroirs ou dispositifs rétroviseurs :

  • Miroir ou dispositif légèrement endommagé ou mal fixé.

Système de désembuage :

  • Système inopérant ou manifestement défectueux.

Défaillances mineures liées aux nuisances :

Émissions gazeuses:

  • Connexion impossible sans dysfonctionnement du témoin OBD ;
  • Le relevé du système OBD indique une anomalie du dispositif antipollution, sans dysfonctionnement important.

Opacité :

  • Connexion impossible sans dysfonctionnement du témoin OBD ;
  • Le relevé du système OBD indique une anomalie du dispositif antipollution, sans dysfonctionnement important ;
  • Mesures d’opacité légèrement instables.

Défaillances mineures liées à l'identification du véhicule :

Documents d'identification complémentaires :

  • Absence du document d’identification complémentaire ;
  • Non-concordance entre le document d’identification complémentaire et le document d’identification ;
  • Non-conformité du document d’identification complémentaire.

Numéro d'identification, de châssis ou de série du véhicule :

  • Documents du véhicule illisibles ou comportant des imprécisions matérielles ;
  • Identification inhabituelle ;
  • Légèrement différent des documents du véhicule ;
  • Manquant ou introuvable.

Plaque constructeur :

  • Manquant ou introuvable ;
  • Non-concordance avec la frappe à froid ;
  • Numéro incomplet, illisible ou ne correspondant pas aux documents du véhicule.

Défaillances mineures liées aux feux, dispositifs réfléchissants et équipements électriques :

Autres dispositifs d'éclairage ou de signalisation :

  • Mauvaise fixation ;
  • Source lumineuse ou glace défectueuses.

Batterie de service :

  • Manque d’étanchéité ;
  • Mauvaise fixation.

Câblage électrique (basse tension) :

  • Câblage légèrement détérioré ;
  • Isolation endommagée ou détériorée ;
  • Mauvaise fixation.

Câblages et connecteurs haute tension :

  • Détérioration ;
  • Mauvaise fixation.

Câble de charge :

  • Détérioration ;
  • Essai non réalisé.

Coffre à batterie de traction :

  • Détérioration ;
  • Orifice(s) d’aération du coffre obstrué(s).

Commutation (phares, feu de marche arrière, feux de brouillard avant et arrière, feux de position avant, arrière et latéraux, feux de gabarit, feux d’encombrement, feux de jour, indicateurs de direction et feux de signal de détresse) :

  • Le commutateur ne fonctionne pas conformément aux exigences (nombre de feux allumés en même temps).

Conformité avec les exigences (feux stop, catadioptres, marquage de visibilité réfléchissant, plaques réfléchissantes arrière, dispositif d’éclairage de la plaque d’immatriculation arrière, feux de position avant, arrière et latéraux, feux de gabarit, feux d’encombrement, feux de jour et témoins obligatoires pour le système d’éclairage) :

  • Feu, dispositif, position, intensité ou marquage non conforme aux exigences.

Continuité de masse :

  • Essai non réalisé.

Dispositif anti-démarrage :

  • Non-fonctionnement.

Équipements électriques et électroniques sur circuits haute tension :

  • Détérioration.

État (catadioptres, marquage de visibilité réfléchissant et plaques réfléchissantes arrière) :

  • Catadioptre défectueux ou endommagé ;
  • Mauvaise fixation du catadioptre.

État et fonctionnement (dispositif d’éclairage de la plaque d’immatriculation arrière) :

  • Le feu émet de la lumière directe vers l’arrière ;
  • Mauvaise fixation du feu ;
  • Source lumineuse partiellement défectueuse.

État et fonctionnement (feu de marche arrière) :

  • Glace défectueuse ;
  • Mauvaise fixation ;
  • Source lumineuse défectueuse.

État et fonctionnement (feux de position avant, arrière et latéraux, feux de gabarit, feux d’encombrement et feux de jour) :

  • Mauvaise fixation.

État et fonctionnement (feux stop, indicateurs de direction, feux de signal de détresse, feux de brouillard avant et arrière) :

  • Glace légèrement défectueuse (pas d’influence sur la lumière émise) ;
  • Mauvaise fixation du feu ;
  • Source lumineuse défectueuse.

État et fonctionnement (phares) :

  • Lampe ou source lumineuse défectueuse ou manquante ;
  • Système de projection légèrement défectueux.

État et fonctionnement (témoins obligatoires pour le système d’éclairage) :

  • Dispositif inopérant.

Fréquence de clignotement :

  • La vitesse de clignotement n’est pas conforme aux exigences.

Lave-phares :

  • Dispositif inopérant.

Le véhicule tracteur et la remorque :

  • Isolation endommagée ou détériorée ;
  • Mauvaise fixation des composants fixes.

Prise de charge sur véhicule :

  • Détérioration.

Protection de la prise de charge :

  • Détérioration.

Réglage (feux de brouillard avant) :

  • Mauvaise orientation horizontale d’un feu de brouillard avant.

Tresses de masse, y compris leurs fixations :

  • Détérioration.

Défaillances mineures liées aux essieux, roues, pneus et suspension :

Amortisseurs :

  • Écart significatif entre la droite et la gauche ;
  • Mauvaise attache des amortisseurs au châssis ou à l’essieu ;
  • Protection défectueuse.

Essieux :

  • Anomalie de fixation.

Moyeu de roue :

  • Écrou ou goujon de roue manquant ou desserré.

Pneumatiques :

  • Frottement ou risque de frottement du pneu contre d’autres éléments (dispositifs antiprojections souples) ;
  • La pression des pneumatiques est anormale ou incontrôlable ;
  • Le système de contrôle de la pression des pneumatiques fonctionne mal ou le pneumatique est manifestement sous-gonflé ;
  • Usure anormale ou présence d’un corps étranger.

Rotules de suspension :

  • Capuchon antipoussière détérioré.

Tubes de poussée, jambes de force, triangles et bras de suspension :

  • Détérioration d’un silentbloc de liaison au châssis ou à l’essieu.

Défaillances mineures liées aux équipements de freinage :

Commande du frein de stationnement :

  • Usure au niveau de l’axe du levier ou du mécanisme du levier à cliquet.

Conduites rigides des freins :

  • Conduites mal placées.

Correcteur automatique de freinage :

  • Données illisibles ou non conformes aux exigences.

Cylindres ou étriers de freins :

  • Capuchon anti-poussière endommagé ;
  • Corrosion excessive ;
  • Défaut mineur d’étanchéité.

Dispositif de freinage assisté maître-cylindre (systèmes hydrauliques) :

  • Fonctionnement défectueux du dispositif avertisseur en cas de niveau insuffisant du liquide ;
  • Témoin du liquide des freins allumé ou défectueux.

État et course de la pédale du dispositif de freinage :

  • Dégagement du frein rendu difficile ;
  • Caoutchouc ou dispositif antidérapant de la pédale de frein manquant, mal fixé ou usé.

Flexibles de frein :

  • Endommagement, points de friction, flexibles torsadés ou trop courts.

Garnitures ou plaquettes de frein :

  • Faisceau électrique du témoin d’usure déconnecté ou détérioré ;
  • Usure importante.

Performances du frein de service :

  • Déséquilibre.

Tambours de frein, disques de frein :

  • Disque ou tambour légèrement usé ;
  • Tambours ou disques encrassés par de l’huile, de la graisse, etc.

Défaillances mineures liées à la direction :

Direction assistée :

  • Niveau insuffisant du liquide (sous la marque MIN).

État de la timonerie de direction :

  • Capuchon antipoussière endommagé ou détérioré.

État du boîtier ou de la crémaillère de direction :

  • Manque d’étanchéité.

Jeu dans la direction :

  • Jeu anormal.

Ripage :

Défaillances mineures liées aux châssis et accessoires du châssis :

Accouplement mécanique et dispositif de remorquage :

  • Obstruction, hors utilisation, de la plaque d’immatriculation ou d’un feu.

Autres équipements et aménagements intérieurs et extérieurs :

  • Accessoire ou équipement non conforme aux exigences ;
  • Équipement hydraulique non étanche.

Autres ouvrants :

  • Détérioration.

Autres sièges :

  • Siège absent lors du contrôle ;
  • Sièges défectueux ou mal fixés (pièces auxiliaires).

État de la cabine et de la carrosserie :

  • Panneau ou élément endommagé.

État général du châssis :

  • Corrosion ;
  • Corrosion du berceau ;
  • Déformation mineure d’un longeron ou d’une traverse ;
  • Déformation mineure du berceau ;
  • Modification ne permettant pas le contrôle d’une partie du châssis.

Garde-boue, dispositifs anti-projections :

  • Manquants, mal fixés ou gravement rouillés ;
  • Non-conforme aux exigences.

Marchepieds pour accéder à la cabine :

  • Marchepied ou anneau de marchepied mal fixé.

Plancher :

  • Plancher détérioré.

Portes et poignées de porte :

  • Portière, charnières, serrures ou gâches détériorées.

Réservoir et conduites de carburant :

  • Absence d’identification du réservoir GNC ;
  • Conduites abrasées ;
  • Fonctionnement système GNC, niveau de carburant inférieur à 50 % de sa capacité ;
  • Réservoirs, carters de protection détériorés.

Siège conducteur :

  • Siège défectueux.

Support de moteur :

  • Anomalie de fixation.

Support de roue de secours (le cas échéant) :

  • Support dans un état inacceptable.

Transmission :

  • Capuchon anti-poussière gravement détérioré.

Tuyaux d’échappement et silencieux :

  • Dispositif endommagé sans fuite ni risque de chute.

Défaillances mineures liées aux autres matériels :

Airbag :

  • Mauvaise configuration du système de désactivation du coussin gonflable passager.

Avertisseur sonore :

  • Commande mal fixée ;
  • Ne fonctionne pas correctement ;
  • Non conforme aux exigences.

Compteur kilométrique :

  • Kilométrage relevé inférieur à celui relevé lors d’un précédent contrôle.

État des ceintures de sécurité et de leurs boucles :

  • Ceinture de sécurité endommagée.

Indicateur de vitesse :

  • Éclairage insuffisant ;
  • Fonctionnement altéré ;
  • Non conforme aux exigences.

Serrure et dispositif antivol :

  • Le dispositif antivol ne fonctionne pas.

Triangle de signalisation :

  • Manquant ou incomplet.

💰 Combien coûte le passage au contrôle technique ?

Combien coûte un contrôle technique ?

Le prix du contrôle technique n'est pas régi par la loi, ce qui signifie que chaque garagiste est libre d'appliquer le tarif qu'il souhaite. Comptez en moyenne entre 50 et 75 € pour une voiture à essence et entre 50 et 85 € pour une voiture diesel.

Par contre, le contrôle technique pour un véhicule électrique est plus cher : comptez entre 90 et 120 €. Pensez à bien ramener votre carte grise car le garage vous la demandera pour valider votre contrôle technique.

Vous savez maintenant tout sur le contrôle technique ! Gardez en mémoire que la meilleure façon de passer directement le contrôle technique sans contre-visite, c'est d'entretenir régulièrement et correctement votre voiture. En effet, l'entretien d'une voiture nécessite d’être fait en continu et pas seulement avant le contrôle technique.

Trouvez le meilleur garage pour faire votre contrôle technique :


Écrit les mains dans le cambouis par

Jérémy

Mécano du web

24 février 2022, 14:02


Pour passer la seconde 🚗💨