Si les véhicules diesel ont longtemps été privilégiés car ils consommaient moins qu'un véhicule essence et pouvaient être plus économiques, ils sont de plus en plus concernés par les mesures écologiques visant à encourager la transition énergétique. Pour réduire les gaz à effets de serre, la circulation des véhicules diesel sera interdites dans plusieurs grandes villes françaises à partir de 2024. Alors, est-il encore facile de revendre son véhicule diesel ?

Vrai ou faux : "il est plus simple de revendre un véhicule diesel" ?

vrai ou faux plus facile de revendre véhicule diesel
VRAI, mais...

Les véhicules diesel ont longtemps été privilégiés pour leur performance et leur bon rendement énergétique : ils consomment souvent moins qu'un moteur essence, et le prix du gazole est souvent moins élevé que celui du Sans Plomb. Pour autant, avec la multiplication des mesures en faveur de l'environnement et des réductions d'émissions polluantes, la place des véhicules diesel sera de moins en moins importante dans le paysage automobile français.

L'abandon du diesel est cependant encouragé au profit des nouvelles motorisations électriques et hybrides. Avec l'adoption de la loi "Climat et Résilience" du 22 août 2021, la France s'est engagée à respecter l'objectif de réduire ses émissions de gaz à effet de serre d'au moins 55%, fixé par l'Union européenne. Il passe notamment par le développement d'aides financières comme la prime à la conversion et la création de zones à faibles émissions (ZFE) dans les agglomérations de plus de 150 000 habitants d'ici 2024.

Les zones à faibles émissions s'inspireront des modèles déjà en vigueur dans les villes comme Paris, qui utilise le système de l'étiquetage Crit'Air afin d'interdire la circulation des véhicules les plus polluants. Depuis le 1er juin 2021, les véhicules Crit'Air 4, dont font partie les véhicules diesel mis en circulation avant 2006, sont interdits à la circulation. L'objectif sera d'interdire toute circulation de véhicules diesel dans la capitale à partir de 2024.

Alors est-il plus facile de revendre un véhicule diesel ? Si vous souhaitez profiter de la prime à la conversion, oui, mais tout dépend de la date de première immatriculation de votre véhicule. Cette prime est valable lors de l'acquisition d'un véhicule peu polluant, neuf ou d'occasion, en échange de la mise au rebut d'un véhicule diesel correspondant au Crit'Air 3, soit immatriculé pour la première fois avant 2011.

Avec le développement de l'hybride et de l'électrique, les ventes de véhicules diesel neufs ont drastiquement baissé en France : en 2012, ils représentaient 75% des chiffres contre 21% en 2021 ! Mais pas sur l'occasion, où les véhicules diesel se vendent plus : 3,3 millions contre 2,34 millions de reventes de véhicules essence encore en 2021.

Cependant, avec les restrictions à venir, vendre un véhicule diesel en occasion deviendra de plus en plus difficile, surtout si le votre est ancien. Plus vous attendez, plus il sera difficile de vous en débarrasser : en fonction de votre situation, pesez le pour et le contre pour voir si vous pouvez vous permettre de revendre votre véhicule directement ou si vous préférez profiter d'une prime à la conversion.


Écrit les mains dans le cambouis par

Gabin

Mécano du web

18 mars 2022, 9:57


Pour passer la seconde 🚗💨