La voiture électrique a la réputation d'être moins polluante qu'un véhicule thermique, c'est-à-dire à essence ou à diesel. C'est la raison pour laquelle l'automobile se tourne de plus en plus vers l'électrique. Cependant, le cycle de vie d'une voiture électrique doit aussi prendre en compte sa fabrication, sa recharge en électricité et la production de sa batterie, très pénalisante en termes de bilan carbone.

Vrai ou faux : "Un véhicule électrique ne produit pas de CO2" ?

bilan carbone voiture électrique
FAUX !

Une voiture émet du CO2 tout au long de sa vie : quand elle roule bien sûr, mais aussi lors de sa production et son acheminement depuis son lieu de fabrication jusqu'à son lieu de vente et d'utilisation.

Dans le cas d'une voiture électrique, le CO2 qu'elle émet durant son utilisation est moins lié aux rejets à l'échappement, comme c'est le cas pour un véhicule thermique, qu'en consommant de l'électricité. En effet, une voiture électrique doit être rechargée.

Or cette électricité vient bien de quelque part ! En France, le mix énergétique inclut une proportion très importante de nucléaire : 40 % de l'énergie produite, électricité comprise, est issue du nucléaire. Si le nucléaire ne produit pas énormément d'émissions de CO2 par rapport à d'autres types d'énergie comme le pétrole ou le charbon, chaque kWh équivaut tout de même à 6 g de CO2.

Par ailleurs, la fabrication d'une voiture électrique produit aussi du CO2. Le bât blesse notamment à cause de sa batterie, dont l'impact écologique est très important. Elle demande notamment l'extraction de métaux rares, mais produit aussi des émissions polluantes en quantité.

Pour autant, à l'échelle de sa durée de vie, une voiture électrique émet tout de même moins de CO2 qu'un véhicule thermique. Le bilan carbone d'une voiture électrique varie cependant d'un pays à l'autre, notamment en fonction de son mix énergétique et de l'origine de l'électricité dont elle a besoin au cours de sa vie, mais aussi de la production de sa batterie.

Mais dans le pire des cas, une voiture électrique émettra toujours 22 % de moins de CO2 qu'une voiture diesel et 28 % de moins qu'une voiture essence, comme l'indique l'ONG Transport et Environnement dans une étude de 2020. En France, il faut qu'une voiture électrique parcoure moins de 17 000 kilomètres pour compenser les émissions de CO2 de son processus de fabrication.

En Europe, à l'issue de sa vie, une voiture électrique émet plus de 60 % de CO2 en moins qu'une voiture électrique. Même s'il n'est pas vrai qu'une voiture électrique ne produit pas du tout de CO2, le bilan carbone est donc clairement en sa faveur à l'échelle de sa vie, au détriment du diesel et de l'essence.


Écrit les mains dans le cambouis par

Ariane

Mécano du web

07 octobre 2021, 15:10


Pour passer la seconde 🚗💨